épisode 10: mariage et nouvelle alliance

Episode10 : mariage et nouvelle alliance.

Pendant que l'oiseau fait son nid il se familiarise aussi avec son environnement et ses congénères.
Pareil pour moi (sauf que le nid en question, il a subit de multiples transformations, déménagements, réaménagements…)

C'est assez facile grâce au français couramment parlé, à l'ouverture des gens et évidemment l'accueil de la part de la famille et des amis de Mohamed.

Pour l'astronomie, vous l'avez lu tout au long des épisodes, cette région du Maroc garanti satisfaction et facilité, mais il n'y a (heureusement) pas que l'astronomie qui compte, de bonnes relations humaines sont autrement plus importantes.
Quand arrive l'impression de ne plus être en voyage, mais chez soi, la vraie découverte peut commencer.

Le ravissement provient des gens et non plus des choses.
Par exemple « aller chercher du pain à 2 heures du matin »
Avec Abdellatif cela donne une visite des vieux quartiers d'Azilal, des coucous par ci par là, une conversation avec un gardien qui circule sur un vélo décoré comme un éléphant sacré d'Inde, un détour chercher et déposer un couple, dont la femme est sur le point d'enfanter, à l'hôpital et finalement rencontrer à nouveau (quelque part) le gardien qui a déniché le pain.
Tout cela le plus naturellement du monde.

Mais l'étonnement et l'émerveillement ont la grâce d'échapper au filet de toute analyse rationnelle.
Ils sont dès lors aussi difficiles à transcrire qu'essayer de dessiner un papillon en plein vol.
Je ne vais donc plus vainement tenter de les épingler sur un canevas de papier, espérant toutefois qu'à travers la lecture du récit, quelques écailles d'ailes auront mis assez de couleur pour donner l'envie d'ouvrir un livre du monde…et partir en voyage.

Une anecdote me semble adéquate pour conclure cette histoire de la naissance d'astrAtlas : le mariage Berbère.
Me demandant ce que c'était cet assemblage de chapiteaux montés en moins d'une heure sur un terrain vague voisin, un gardien armé d'un badge m'apprend que c'est pour un mariage le lendemain.
Si j'ai envie, je suis bienvenue.
Tout-le-monde est bienvenue en fait, pas besoin d'invitation ni chèque ni cadeau ni liste de mariage etc…non, fête et musique jusqu'à l'aube pour qui veut bien.
Encore ancré dans l'impossibilité d'arriver sans rien, je propose d'apporter un télescope pour regarder la Lune.
Une idée lancée comme ça qui a eu le mérite d'étonner à son tour.
Et le soir, quand le ciel s'est dégagé, grand défilé pour un Qamar au télescope, la toute première Lune pour tout-le-monde.

Devant leur émerveillement, devant l'intérêt de la part des jeunes, vieux et touts petits, j'ai réalisé qu'il n'y avait plus moyen de faire machine arrière.
La nouvelle alliance est en route, la phrase dans l'accueil du blog « allier le Nord et le Sud pour Uranie, la muse de l'astronomie » a pris tout son sens.





Merci pour votre lecture,

Patte.


03/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres